Votre produit a été ajouté

Publié le 27/12/2016

1 sport, l’escalade, 2 options : bloc ou falaise. Comment choisir ?

L’escalade attire de plus en plus de pratiquants en salle et en dehors ! Un sport qui a de l’avenir, fraîchement programmé aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Alors, bloc ou falaise ? Décryptage sur une pratique qui promet de gainer votre corps en profondeur !

visuel1-escalade visuel2-escalade visuel3-escalade

Le bloc : explosivité maximale

Pratiqué en salle ou en extérieur – notamment sur le célèbre site de Fontainebleau – le bloc est recommandé pour les grimpeurs… qui souffrent de vertige ! En effet, tant qu’il y a des prises, nul besoin de monter très haut pour bénéficier des pleines vertus de l’escalade : agilité, gainage, renforcement musculaire, réflexion et concentration. En salle, elles se situent dès les premiers centimètres au dessus du sol, en moyenne à 3 mètres et ne dépassent pas la dizaine de mètres. Certains parcours commencent même assis sur le sol !

Si certains escaladeurs s’appuient sur le bloc pour s’échauffer avant de s’attaquer à des voies plus longues, d’autres le pratiquent comme une discipline à part entière ! En effet, afin de venir à bout des parcours les plus durs, il vous faudra faire preuve d’une explosivité et une souplesse maximale. Pour parvenir en haut d’un bloc, il n’est pas rare de devoir se jeter littéralement dans le vide pour attraper une prise hors d’atteinte autrement. Sensations garanties ! Sécurité aussi ! (un harnais de sécurité vous accompagne).

info +

Avantages :

  • Peut se pratiquer sans partenaire.
  • Ne nécessite pas beaucoup de matériel.
  • Très accessible aux débutants.

Le bon matériel :

  • Des chaussons, pour positionner ses pieds fermement sur les prises.
  • Un sac à magnésie et de la magnésie, pour bien accrocher les prises et éviter la sudation
  • Un crash pad, pour éviter de se faire mal en cas de chute.

La falaise : l’endurance prime

En falaise, la règle #1 : observer et prendre son temps. Comme la montée sera longue, il est vital d’économiser ses forces. Chaque mouvement doit donc être soigneusement pensé et préparé.

Il faut également être organisé, et bien préparer son ascension. Prenez le temps de bien vous renseigner sur la difficulté de la paroi que vous souhaitez grimper. Si certaines sont accessibles, aux débutants, d’autres demandes d’être bien entraîné.

Au-delà, la connaissance de la voie que vous allez emprunter déterminera la longueur de votre corde, et le nombre de dégaines que vous allez emporter. Si vous en prenez trop, c’est autant de poids sur vous, mais au contraire, si vous n’en prévoyez pas assez, vous risquez de ne pas pouvoir assurer votre sécurité jusqu’au bout du parcours. Ça serait trop bête de devoir redescendre à quelques mètres de l’arrivée !

info +

Avantages :

  • Découvrir l’ivresse des sommets.
  • Un travail d’équipe et de confiance mutuelle.
  • Permet d’affiner le mental comme le physique.

Le bon matériel :

  • Des chaussons et de la magnésie, comme pour le bloc
  • Une corde, pour vous éviter une chute fatale.
  • Des mousquetons (et éventuellement des coinceurs), pour installer la corde.
  • Un baudrier, pour vous encorder et porter vos dégaines.
  • Un descendeur, pour assurer votre partenaire.