Votre produit a été ajouté

Publié le 14/11/2016

5 conseils pour

conjuguer running

et vie quotidienne

Entre le travail, la fatigue et la vie familiale, il n’est pas toujours évident de trouver un créneau supplémentaire pour pratiquer le running. Cela passe par une organisation sans faille pour ne négliger ni les dossiers du bureau, ni les enfants, ni son conjoint ! Voici nos 5 conseils pour conjuguer habilement le running et les obligations de la vie quotidienne.

1_run-quotidien

1

PLANIFIER SON PLANNING RUNNING CHAQUE SEMAINE

Pour réussir à jongler entre les couches, les dossiers et la fatigue, le maître-mot sera : organisation. Établir un planning est nécessaire pour s’organiser mais aussi pour conserver la motivation. Que l’on utilise un agenda papier ou électronique, l’essentiel est de se pencher dessus pour le réaliser, en prenant en compte certains paramètres :

  • Ses obligations professionnelles : si le mardi est une journée sans fin, ne prévoyez pas de séance d’entraînement mais considérez-la comme une journée de repos. Vous pourrez éventuellement en fin de soirée intégrer votre séance d’étirements, devant un film par exemple.
  • Ses rendez-vous personnels : dentiste, médecin ou déjeuner avec un ami sont autant de paramètres à ne pas négliger dans l’établissement de votre planning running.
  • Ses objectifs : selon votre objectif en course à pied (courir un 10km, s’aligner sur un marathon, améliorer son temps sur semi-marathon, perdre du poids), votre planning comportera des séances spécifiques à votre objectif. Ces séances seront essentielles pour atteindre votre but et non négociables dans votre emploi du temps hebdomadaire, a contrario par exemple d’activités sportives secondaires. Pour vous aider à gagner en temps et en efficacité, vous pouvez courir à l’aide d’une montre GPS qui vous indiquera allures, temps, distances, progrès réalisés...

2

COURIR TÔT LE MATIN

Si pratiquer le running est impossible le soir, pourquoi ne pas opter pour le "morning run" ? En mettant le réveil un peu plus tôt une à deux fois par semaine, vous pourrez réaliser votre séance d’entraînement tout en profitant du lever du soleil et du calme régnant en ville ou à la campagne. Et vous bénéficierez d’une belle énergie pour le reste de la journée ! C’est dur, mais ça vaut le coup pour passer une meilleure journée.

2_run-quotidien

3

PRATIQUER LE "LUNCH RUN"

Vous n’êtes pas du matin et courir le soir est compliqué ? Profitez de votre pause déjeuner pour chausser vos baskets ! Ce peut aussi être l’occasion de motiver quelques collègues à vous accompagner. Prévoyez de quoi vous rafraichir après le run (surtout si vous ne disposez pas de douche), une collation pour la matinée et un repas pour le déjeuner.

4

OPTER POUR LE "RUN INTÉGRATIF"

Exit métro, bus ou voiture ! Pour optimiser votre temps, vous effectuez vos déplacements en courant. S’il vous est impossible de caler vos entraînements dans votre semaine, intégrez la course à pied dans vos déplacements. Pour rejoindre votre travail ou l’école, allez-y en courant ! Gain de temps assuré et maintien de la course à pied sans empiéter sur la vie de famille ou le professionnel. Votre seule contrainte sera de prévoir de quoi vous changer une fois sur place : sac à dos ou tenue de rechange laissée au bureau, choisissez la solution la plus simple pour vous !

3_run-quotidien

5

COURIR EN FAMILLE OU ENTRE AMIS

Et si le week-end vous partiez courir avec vos enfants, votre conjoint ou vos amis ? Avec un bébé, vous pouvez opter pour le "running-poussette" conciliant ainsi séance de course à pied et instant partagé avec votre bébé. En famille, si votre conjoint n’est pas un adepte du running, il peut vous suivre à vélo. Idem pour les enfants qui seront ravis de faire du sport avec vous et de vous motiver lors de vos sprints !

Avec vos amis, donnez-vous rendez-vous pour une sortie avant de se retrouver pour un brunch.