Votre produit a été ajouté

Publié le 03/01/2017

Stop au stress de dernière minute : 5 pense-bêtes avant le départ au ski

Dernière étape avant de vous lancer sur les pistes, la location peut parfois tourner au casse-tête. Afin de vous y retrouver entre les différents matériels, n'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre loueur !

visuel1-5-penses-bete

1

Réservez à l’avance !

Les pistes viennent d’ouvrir et vous vous réalisez que vous n’avez pas encore loué vos skis ou votre snow. Arrivé chez le loueur le plus proche, une mauvaise surprise vous attend : il a été dévalisé et le choix de matériel est plus que limité…

info +

Pour éviter les mauvaises surprises, pensez à réserver votre équipement en ligne à l’avance. Vous pourrez même bénéficier de réductions avantageuses, pouvant monter jusqu’à 50 % du prix total de la location. Un gain non négligeable, surtout si vous partez en famille.

2

Ne vous faites pas surprendre par la météo et l’état du domaine skiable !

Si l’enneigement est important, ou au contraire si les pistes sont très verglacées ou laissent apparaître des cailloux, vous n’aurez pas besoin du même matériel. Vérifiez donc bien la météo et l’état du domaine avant de choisir votre matériel.

info +

Si vous voulez vous amuser en poudreuse, optez pour des skis freeride, avec des spatules larges, pour un maximum de flottement en neige profonde.

Au contraire, si vous souhaitez maîtriser votre vitesse et éviter les frayeurs : optez pour des skis de piste classiques. Ils ont de meilleures accroche sous le pied et facilité de pivotement. Demandez au loueur une répartition 10% rocker 90 % cambre

Rocker = est un allongement de la spatule vers le patin, repoussant le point de contact du skis sur la neige.

Cambre = est la courbe du ski posé au sol

visuel2-5-penses-bete
visuel3-5-penses-bete

3

Ecoutez les conseils des pros

Justement vous hésitez entre pack rouge ou noir ? Et si vous demandiez conseil à votre loueur. Il est souvent lui-même un adepte de glisse et connaît bien la station. En quelques questions, il pourra rapidement évaluer votre niveau et vous proposer un équipent adapté.

info +

Ne soyez pas trop ambitieux, commencez par louer du matériel véritablement adapté à votre niveau (et à votre budget). Vous pourrez toujours changer d’équipement pendant la semaine et choisir des skis freestyle ou des skis all mountain.

4

Vérifiez votre matériel

Malgré leur robustesse apparente, les skis ou les snowboards s’abîment au bout d’un certain temps. Lorsque vous louez, n’hésitez pas à retourner vos skis pour vérifier l’état de la semelle et des carrés. Si vous constatez des traces de chocs, signalez-les au loueur pour qu’il le note sur votre fiche de location ou vous en propose d’autres.

On a beau dire que ça n’arrive qu’aux autres, il arrive régulièrement que l’on abîme fortement ses skis, notamment en hors-pistes, les skis s’abîment. Optez pour une assurance si vous faîtes le casse cou ou si l’enneigement est faible.

info +

Le casque est vraiment un accessoire important, on insiste là-dessus. Les critères pour bien le choisir, auprès de votre magasin de ski :

  • ventilation : aération active
  • oreillette amovible facilitant le port du bonnet
  • réglable : par différents systèmes d’ajustement de sa taille à votre tête
  • doublure : détachable et lavable pour une meilleure hygiène
visuel4-5-penses-bete
visuel5-5-penses-bete

5

Osez de nouvelles glisses

Fini les patinettes et les bigfoots, place au yooner ! Entre la luge et le monoski, cette nouvelle pratique offre des sensations nouvelles, en vous rapprochant du sol, avec un maximum de confort grâce à son amortisseur.

Si vous passez la semaine entre amis, avec des personnes de niveaux différents, la pratique de nouvelles glisses mettra tout le monde sur un pied d’égalité. Idéal pour ceux qui en ont marre d’attendre ou de se sentir attendus !

info +

Le yooner promet de la vitesse, alors attention aux cristaux de neige dans les yeux. Un bon masque vous sera plus qu’utile, à choisir selon ces critères :

  • écran sphérique plutôt que cylindrique pour un meilleur champ de vision et limitera la distorsion op-tique
  • écran double plutôt que simple afin d’éviter la formation de buée plus efficacement
  • écran polarisant pour une vision plus précise avec moins de reflets
  • écran photochromique pour s’adapter à la luminosité extérieure
  • masque OTG (Over The Glass) : permettant le port de lunettes